2021051909464117029

JCB lance une pelle à hydrogène en adaptant un moteur diesel conventionnel.

14 juin 2021

(L’entreprise britannique, l’un des noms les plus connus dans le domaine des machines industrielles, estime qu’un moteur à combustion interne alimenté à l’hydrogène pourrait constituer un moyen moins coûteux et plus rapide d’atteindre les objectifs en matière d’émissions.

La plupart d’entre vous connaissent probablement la marque JCB, dont les machines lourdes sont souvent utilisées en ville, que ce soit sur des chantiers de construction, pour le jardinage, etc. La société britannique s’efforce de réduire ses émissions. L’entreprise britannique s’efforce de réduire ses émissions de CO2 et son dernier lancement, une chargeuse-pelleteuse à hydrogène basée sur un moteur diesel modifié, est un pas dans cette direction.

La nouvelle chargeuse-pelleteuse à hydrogène de JCB n’utilise pas un système de pile à combustible, mais une adaptation du moteur Dieselmax 448 que JCB utilise dans d’autres machines. L’entreprise a apporté des modifications substantielles au moteur diesel pour lui permettre de fonctionner uniquement à l’hydrogène, sans émettre de dioxyde de carbone (CO2).

Le nouveau moteur dispose d’un système d’admission entièrement nouveau, avec de nouveaux pistons, une compression plus faible et un système d’injection directe à rampe commune avec de nouveaux orifices d’injection. L’objectif était d’égaler les performances et les caractéristiques de fonctionnement des machines diesel existantes, en réduisant les émissions de CO2 et d’oxyde d’azote (NOx). Même sans aucun filtre, le moteur à hydrogène émet moins de gaz polluants qu’un diesel moderne équipé de filtres successifs et de convertisseurs catalytiques (qui, dans le cas de JCB, réduisent les émissions de NOx de 98 %).

Malgré les modifications, elle est nettement plus économique qu’une excavatrice électrique à pile à combustible ou à batterie. C’est pourquoi JCB estime que cette technologie peut aider l’industrie du transport et des équipements lourds à atteindre l’objectif de zéro émission du gouvernement britannique plus rapidement que des technologies telles que les batteries actuelles.

Les premiers essais de ce moteur sur de vraies chargeuses-pelleteuses ont été suffisamment concluants pour que les ingénieurs de l’entreprise soient convaincus que cette technologie peut être appliquée à une gamme plus large de ses véhicules. En fait, JCB prévoit de poursuivre le développement du moteur à hydrogène et affirme avoir déjà des vues sur la production. Selon Tim Burnhope, responsable de l’innovation chez JCB, les grands avantages du moteur à hydrogène sont qu' »il peut être mis en production rapidement et à un prix abordable, tandis que le savoir-faire et l’infrastructure des moteurs à combustion interne resteront pertinents ».

Ce n’est pas la première machine fonctionnant à l’hydrogène que JCB présente. L’année dernière, elle a dévoilé la JCB 220X à hydrogène, une excavatrice de 20 tonnes qui, dans ce cas, utilise une pile à combustible. Le président de JCB, Lord Anthony Bamford, a décidé de créer une équipe de recherche dédiée aux moteurs à hydrogène dans le centre de R&D de l’entreprise en juillet de l’année dernière, en raison de son inquiétude croissante face à la perte imminente de l’expertise et de l’infrastructure des moteurs à combustion interne et à la dissolution de toute une chaîne d’approvisionnement bien positionnée.

Le fils de Lord Bamford, Jo Bamford, a fondé Ryse Hydrogen après avoir travaillé dans l’entreprise familiale. Il a racheté la société de bus Wrightbus et a remporté des contrats pour fournir le premier bus à impériale à hydrogène à des villes telles que Londres et Aberdeen. Le père et le fils sont résolument engagés dans la voie de l’hydrogène : « Nous ne préconisons plus le diesel, ce cheval s’est envolé. L’objectif doit être zéro émission de carbone, mais nous ne pensons pas que les batteries et les piles à combustible soient les seules solutions. »

Source : Autocar

Partager

Facebook
WhatsApp

Makro Group® 2019 Tous droits réservés